CBG
Dernière mise à jour: 12/11/2020

Nos critères de choix

5Produits analysés

26Heures investies

25Études prises en compte

112Commentaires collectés

Le THC, ça vous dit vaguement quelque chose, n’est-ce pas ? On parle de cannabis, tout à fait ! Ou plus exactement de sa molécule active principale, à la fois psychotrope et illégale, extraite de la marijuana. Tous les férus de la plante et de cannabinoïdes, connaissent probablement leur cousin, le CBD, reconnu pour ses propriétés thérapeutiques, sans action narcotique. Et le CBG, vous connaissez ?

Le CBG, ou cannabigerol, est un peu le doyen, précurseur er régulateur des effets des autres molécules du cannabis. Ainsi, le CBG se distingue pour son rôle dans la synthèse du CBD et du THC. Cela dit, le CBG isolé à son état initial, avant de laisser place à d’autres molécules au cours de la synthèse, a démontré qu’il possédait un fort pouvoir anti-oxydant, et des propriétés anti-inflammatoires. Vous voulez en savoir plus sur ses effets, usages et bienfaits ? Alors, partons à la découverte des super-pouvoirs de ce cannabinoïde, au cours de notre guide dédié au CBG !

En Bref

  • Le CBG définit un cannabinoïde non psychoactif, retrouvé dans la plante de cannabis. Soit une molécule non narcotique, qui se démarque pour ses fonctions thérapeutiques uniquement, à l’inverse du THC.
  • L’ensemble des propriétés du CBG sont encore soumises à des expérimentations en cours. Cela dit, à ce jour, le CBG est autorisé en France, et plébiscité pour son pouvoir anti-oxydant, sa qualité de neuroprotecteur, et ses propriétés anti-inflammatoires.
  • Pour être sur de vous procurer une huile de CBG adaptée à vos attentes, portez votre attention sur certains critères de sélection, tels que les normes de qualité, la teneur en THC, méthode d’extraction et huile de support utilisée.

Notre sélection de suppléments de CBG novateurs sur le marché français

A suivre, voici des suppléments de CBG parmi les plus innovants, performants et avant-gardistes, sur le marché des cannabinoïdes. La méthode d’extraction et processus de synthèse, ont été réalisé sous le strict contrôle d’experts du secteur. Et enfin, le rapport qualité-prix proposé est tout simplement inégalable pour du CBG. Que pensez-vous de ces modèles de CBG ultra concentrés ?

La  meilleure huile de CBG et CBD à spectre complet

Une huile de CBG et CBD à large spectre, d’un fabricant de prestige, qui utilise des méthodes d’extraction et de synthèse de haute qualité. La combinaison de CBD et CBG est responsable du fameux “effet d’entourage”. Une interaction chimique entre les cannabinoïdes qui stimule et renforce leurs propriétés, sans accroître les éventuels effets secondaires.

Cette huile de CBG a été fabriquée en conformité avec Les bonnes pratiques de fabrication (BPF). Les plantes sont cultivées en Suisse, selon un procédé écologique, puis testées par un laboratoire indépendant. Pour obtenir une huile de CBG à spectre complet, de haute qualité.

La meilleure huile de CBG à concentration élevée

Une huile de CBG et CBD à concentration élevée, conforme aux exigences de qualité de la marque. A savoir, une culture naturelle, des analyses poussées en laboratoire, une méthode d’extraction maîtrisée et des dosages élevés, respectueux des normes.

Les principes actifs de cette huile possèdent une concentration élevée, à hauteur de 15 %, et une puissance d’action maximale. La méthode choisie est l’extraction par ultrasons, avec une huile de support de qualité pharmaceutique, l’huile de MCT. Un processus de fabrication qui stimule, et optimise les effets du CBG.

Guide d’achat : Tout ce que vous devez savoir sur le CBG

Le cannabigérol, ou CBG, est une molécule qui s’impose pour son pouvoir antioxydant, anti-inflammatoire, et ses effets neuroprotecteurs. Le CBG sous sa forme initiale non isolée, intervient comme précurseur et régulateur des cannabinoïdes les plus populaires, le THC et CBD. La différence majeure du CBG est son absence de toxicité – zéro action narcotique, ni effet psychoactif. Les multiples bienfaits du CBG sont en cours d’études, ainsi que ses quelques effets indésirables. C’est pourquoi, au cours de ce guide, nous avons regroupé les interrogations les plus fréquentes sur le CBG, et ses propriétés médicinales.

Le CBG est directement extrait de la plante de cannabis.
(Source : Stokkete: 48739553/ 123rf.com)

Qu’est-ce que le CBG ?

Le cannabigérol, plus connu sous l’acronyme de CBG, fait partie intégrante de la famille des cannabinoïdes. Les molécules de CBG sont directement extraites de la plante du cannabis (sativa, indica ou ruderalis). Soit une molécule cannabinoïde, au même titre que le THC (tétrahydrocannabidiol), mais aux effets bien distincts. En effet, à l’inverse du THC, le CBG est plébiscité pour ses propriétés médicinales, sans effets indésirables, ni psychoactifs (1, 2).

Les études scientifiques mettent en évidence le rôle de précurseur, et régulateur du CBG. Soit une molécule indispensable pour la synthèse d’autres cannabinoïdes, comme le THC ou CBD. Il s’agit ici du cannabidiol, autre substance non psychotrope. Ainsi, le CBG est une molécule du cannabis qui intervient comme précurseur, avant de se transformer en THC ou CBD, au cours de sa synthèse (3).

Hélène BaribeauDiététiste-nutritionniste au Québec

“Les avantages nutritionnels des graines de chanvre résident dans leur contenu élevé en oméga-3 (AAL acide alpha-linolénique) et dans leur bonne teneur en protéines. Elles sont également une très bonne source de vitamine B1 (thiamine)”.

A quoi sert le CBG ?

Les recherches sur le cannabigérol se multiplient, afin de confirmer son pouvoir anti-oxydant, neuroprotecteur et anti-inflammatoire. En effet, les molécules de CBG agissent en liaison avec les récepteurs du système endocannabinoïde. Soit un réseau de communication complexe, responsable de la transmission de signaux impliqués dans les sensations de faim, plaisir ou douleur, entre autres (1, 4).

Ainsi, le CBG se définit comme non psychoactif ; autrement dit, sa consommation n’engendre aucuns effets toxiques, à l’inverse des molécules de THC du cannabis. Aussi, on pourrait davantage rapprocher son action et ses propriétés, du CDB. A savoir, un pouvoir antioxydant et anti-inflammatoire salutaire, pour le traitement de certaines affections de santé. Retrouvez dans le tableau suivant, une liste exhaustive des propriétés médicinales principales du CBG :

Effets et bienfaits possibles Expérimentations Résultats et conclusions
Diminution de la pression intraoculaire. 

Traitement du glaucome ?

Animale (5). Réduction de la pression interne, à l’intérieur du globe oculaire. En cours d’études.

Agent anti-bactérien.

Possible action antiseptique ?

In vitro (6). Le CBG et dérivés du cannabis ont permis d’enrayer la prolifération du Staphylococcus aureus – bactérie résistant aux antibiotiques.
Effet anti-cancérigène.

Potentielle prévention des maladies cancéreuses ?

In vitro et animale (7). Le CBG a prouvé sa capacité à ralentir l’évolution des cellules cancéreuses. 
Pouvoir analgésique.

Traitement contre la douleur ?

En cours d’études (8).  Le CBG a obtenu des niveaux de marqueurs de l’inflammation plus faibles que le THC.

Etudes en cours de confirmation.

Fonction neuroprotectrice.

Ralentissement des maladies neurologiques dégénératives (Huntington) ?

Animale (9). Le CBG a démontré son effet neuroprotecteur, sur le cerveau des animaux exposés à des toxiques.

Stimulateur d’appétit.

Potentiel traitement contre la cachexie ? (perte d’appétit)

Animale (10). La prise de CBG a conduit des animaux à consommer deux fois plus de nourriture.
Action anti-spasmodique.

Pouvoir relaxant ?

In vitro, animale (11). Le CBG a mis en valeur un effet relaxant, supérieur au THC ou CBD. Etudes en cours.
Effet antiprolifératif des cellules.

Capacité de traitement du psoriasis ?

In vitro (12). Le CBG et autres cannabinoïdes peuvent réguler le développement incontrôlé des cellules, à l’origine du psoriasis.

Ainsi, les recherches se multiplient à ce jour, afin de confirmer les premières avancées, et résultats prometteurs sur les propriétés médicinales du CBG. Notamment sa capacité à lutter contre le risque de cécité, les maladies cancéreuses, les douleurs, les maladies neurodégénératives ou le psoriasis.

A l’inverse du THC, la molécule de CBG ne possède aucun effet psychoactif. 
(Source : Kirillvasilevcom: 114272109/ 123rf.com)

Quels sont les bienfaits longue durée du CBG ?

Suite aux conclusions médicales sur cette molécule, une chose est sure : le CBG possède un immense potentiel curatif, dont l’étendue des propriétés est à ce jour illimitée. De fait, le cannabigérol se démarque comme une molécule non toxique, sans effet narcotique ni psycho-actif ; obtenue en toute légalité, via la culture du chanvre. Le CBG a démontré son action anti-inflammatoire, pouvoir anti-oxydant, et multiples bienfaits au niveau physiologique, métabolique et psychologique.

Le CBG favorise l’interaction des molécules, pour un meilleur effet d’entourage.

“Effet entourage” est un terme qui a été crée par l’équipe du professeur Raphael Mechoulam, à l’origine de la découverte du THC (13). Cette expression définit un phénomène synergique, du à la capacité des cannabinoïdes à travailler ensemble. Une synergie qui aurait le pouvoir de décupler les propriétés médicinales, et bienfaits des cannabinoïdes pour la santé.

Ainsi, le CBD et CBG, utilisés conjointement, s’imposent pour leur traitement contre l’insomnie, et puissant effet anti-inflammatoire. De plus, l’interaction du CBG avec le THC, stimulerait ses propriétés thérapeutiques, inhiberait ses effets psychoactifs, et renforcerait leurs bienfaits (14).

C’est pourquoi les investigations demeurent en cours, afin de mieux cibler les propriétés du CBG. Les résultats prometteurs demeurent soumis à expérimentation, afin de compléter les connaissances de la science sur les pouvoirs étonnants de cette molécule (15).

Jean-Yves DionnePharmacien expert en produits de santé naturels et Professeur à l’Université de Montréal

“À cause de la teneur intéressante en omégas 3 des graines et de l’huile de chanvre, on s’intéresse à leur potentiel effet préventif sur les maladies cardiovasculaires”.

Comment consommer le CBG?

A ce jour, la consommation du cannabigérol demeure à l’étude. Sa formulation actuelle se retrouve sous forme d’huile de CBG, à administrer en gouttes sous la langue, ou à dissoudre avec une boisson ou collation. Les recherches sont en cours pour proposer un dosage précis afin de traiter les douleurs, ainsi que les troubles de l’insomnie, ou de l’anxiété.

Cela dit, l’équipe du Dr Ethan Russo, expert en neurologie et pionnier des recherches sur les cannabinoïdes, a mis en évidence les recommandations d’usage suivantes (16) :

  1. Augmentez les doses petit à petit : commencez par utiliser une faible quantité de CBG, et augmentez les doses petit à petit, selon les effets escomptés et réactions de votre organisme.
  2. Cherchez un équilibre dans les différentes actions du CBG : testez, et recherchez une dose idéale afin de bénéficier des bienfaits du CBG, pour soulager vos symptômes de douleurs ou rigidités musculaires. Sans subir ses effets secondaires, et problèmes de somnolence, par exemple.
  3. Poursuivez votre traitement sous surveillance médicale : il est essentiel de faire suivre votre traitement par un médecin de confiance, alerte sur les effets du CBG au vu de votre état de santé.

D’autres formats existent sur le marché du CBG, notamment les soins cosmétiques, sous forme de crème. Il s’agit le plus souvent de pommade anti-inflammatoire, destinée à soulager les douleurs et articulations, mais aussi à lutter contre des affections cutanées, tel que le psoriasis. A utiliser en application locale, par voie topique. Attention aux effets secondaires, ou irritations. Consultez votre médecin, si vous ne constatez aucune améliorations (17).

Attention ! Ne pas combiner la prise de CBG avec toute consommation d’alcool, ou drogue.
(Source : El Roi: 89043453/ 123rf.com)

Quels sont les effets secondaires du CBG ?

Un point d’interrogation majeur sur le cannabigerol reste en suspens, au sujet de ses effets secondaires à long terme. De manière générale, les principaux effets indésirables constatés mettent en évidence une fatigue accrue, des troubles de somnolence, ou une altération du système digestif. Des effets indésirables principalement constatés en cas de surdosage.

Des producteurs prônent que le CBG est  une molécule sûre, car sans effets psychoactifs.

Selon certains fabricants, seul un surdosage de cannabinoïde (à hauteur de 300 mg par kg de poids corporel) pourrait être source d’intoxication. Soit l’équivalent de plusieurs flacons de CBG avalés en une même prise (18).

Néanmoins, les experts et spécialistes de santé restent très vigilants au sujet des possibles effets secondaires du CBG sur les cannabinoïdes, et mettent l’accent sur les précautions d’usage suivantes (19) :

  • Consommation responsable : le CBG est destiné aux adultes majeurs, et en pleine possession de leur facultés mentales.
  • Vigilance et conscience des risques : attention à la composition et teneur en THC, qui peut avoir un impact sur les capacités intellectuelles, mais aussi la santé cardiaque et pulmonaire.
  • Attention au développement cérébral ! La consommation de cannabinoïdes (et surtout de THC) chez les mineurs, a mis en évidence ses effets néfastes sur le QI, à long terme.
  • Se tenir éloigné du THC et molécules synthétiques : les plus graves effets indésirables des cannabinoïdes (difficultés de concentration, troubles psychiatriques et crises cardiaques), voient le jour sous l’effet du THC. Aussi, privilégiez les suppléments de CBG sans aucuns traces de THC, de préférence.
  • A ne pas inhaler : la combustion des cannabinoïdes est nocive pour la santé pulmonaire, à long terme. De même, vapoter du CBG est nuisible, car les vapeurs affectent directement les poumons.
  • Attention au patrimoine génétique ! La consommation de cannabinoïdes a démontré un lien étroit avec l’apparition de psychoses, et affections psychologiques (schizophrénie, etc.), chez les personnes présentent une prédisposition génétique aux troubles de la personnalité.
  • A ne pas consommer durant la grossesse : les femmes enceintes ne devraient pas consommer de CBG, sous peine de souffrir d’anémie, ou altérer le développement du foetus.

Les études sur les effets neuroprotecteurs, et le pouvoir anti-oxydant et anti-inflammatoire du CBG, sont en cours d’approfondissement. 
(Source : Shironosov: 87935028/ 123rf.com)

Critères d’achat

Vous l’aurez compris, le sujet des cannabinoïdes n’est pas à prendre à la légère ! Si vous souhaitez sélectionner un supplément en CBG de manière responsable et maîtrisée, portez votre attention sur les critères de sélection suivants.

Références

Il est essentiel d’examiner de près les références qualité du vendeur de CBG. Tout d’abord, est-ce que ce produit a été agrée par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) ? Ensuite, quelles sont les certifications et recommandations clients au sujet de la société ? Autant d’informations qui vont permettront d’évaluer la qualité du fabricant, comme de ses suppléments.

Pourcentage de THC

Attention ! Au sein de l’Union européenne, il n’est pas légal de commercialiser des suppléments de CBG, à teneur supérieure à 0,2% de THC. Les législations en vigueur diffèrent en fonction des pays, soyez vigilants sur les étiquettes produits (15).

Le CBG est considéré comme un produit rare et haut de gamme, du fait de sa difficulté d’extraction. 
(Source : El Roi: 86787616/ 123rf.com)

Méthode d’extraction

Saviez-vous que la méthode d’extraction du CBG est des plus complexes, et minutieuses ? De fait, restez des plus vigilants quant aux variations de lumière, ou température, qui peuvent altérer la transformation du CBG, en CBD ou THC. Pour extraire le CBG, on utilise généralement du CO2 ou de l’éthanol ; ou des méthodes plus avancées avec des ultrasons, pour les produits haut de gamme. Le CBG est à conserver à température ambiante, et à l’abri de la lumière (24).

Huile de support

L’huile de support définit la substance qui va véhiculer le CBG, ou autres cannabinoïdes. Aussi, tandis que certains fabricants ajoutent des huiles riches en graisses, végétales et sans toxiques – comme l’huile d’olive, ou huile de chanvre. D’un autre côté, les produits plus haut de gamme ont souvent recours à l’huile MCT (triglycérides à chaîne moyenne), afin de renforcer les propriétés du CBG (25).

En Résumé

De fait, les cannabinoïdes regorgent de bienfaits, et leurs propriétés médicinales sont à la fois illimitées, et encore à délimiter. En effet, avec l’ensemble des recherches et expérimentations menées sur le CBG, les nouveautés ne font que commencer. Tandis que certains voient le CBG, comme la nouvelle tendance après le CBD, les spécialistes en cannabinoïdes mettent plutôt en avant son rôle de précurseur, et régulateur des autres molécules.

Ainsi, le CBG a prouvé son efficacité, à travers son pouvoir antioxydant, anti-inflammatoire et neuroprotecteur. Sachant que de nombreuses études tendent aussi à prouver l’étendue de ses bienfaits sur la santé cardio-vasculaire et pulmonaire, entre autres. Encore un peu de patience, avant de découvrir les innombrables propriétés médicinales du CBG, à consommer de manière responsable pour optimiser ses bénéfices pour la santé. Alors, à très vite pour de nouvelles informations sur les super-pouvoirs du CBG !

Est-ce que ce guide sur le CBG vous a permis de mieux découvrir les cannabinoïdes ? Auquel cas, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire. Enfin, partagez l’article avec vos amis sur les réseaux sociaux, merci !

(Source de l’image principale : Stajkovic: 135685758/ 123rf.com)

Références (25)

1. Navarro G, Varani K, Reyes-Resina I, de Medina VS, Rivas-Santisteban R, Callado CSC, et al. Cannabigerol action at cannabinoid CB1 and CB2 receptors and at CB1-CB2 heteroreceptor complexes. Front Pharmacol [Internet]. 2018 Jun 21 [ 2020 May 8];9(JUN).
Source

2. Williamson EM, Evans FJ. Cannabinoids in clinical practice [Internet]. Vol. 60, Drugs. Adis International Ltd; 2000 [ 2020 May 8]. p. 1303–14.
Source

3. Fellermeier M, Zenk M. Prenylation of olivetolate by a hemp transferase yields cannabigerolic acid, the precursor of tetrahydrocannabinol. FEBS Lett [Internet]. 1998 [ 2020 May 9];427:283–5.
Source

4. Gugliandolo A, Pollastro F, Grassi G, Bramanti P, Mazzon E. In vitro model of neuroinflammation: Efficacy of cannabigerol, a non-psychoactive cannabinoid. Int J Mol Sci [Internet]. 2018 Jul 8 [ 2020 May 9];19(7):1992.
Source

5. Szczesniak AM, Maor Y, Robertson H, Hung O, Kelly MEM. Nonpsychotropic cannabinoids, abnormal cannabidiol and canabigerol-dimethyl heptyl, act at novel cannabinoid receptors to reduce intraocular pressure. J Ocul Pharmacol Ther [Internet]. 2011 Oct 1 [ 2020 May 9];27(5):427–35.
Source

6. Appendino G, Gibbons S, Giana A, Pagani A, Grassi G, Stavri M, et al. Antibacterial cannabinoids from Cannabis sativa: A structure-activity study. J Nat Prod [Internet]. 2008 [ 2020 May 9];71(8):1427–30.
Source

7. Borrelli F, Pagano E, Romano B, Panzera S, Maiello F, Coppola D, et al. Colon carcinogenesis is inhibited by the TRPM8 antagonist cannabigerol, a Cannabis-derived non-psychotropic cannabinoid. Carcinogenesis [Internet]. 2014 [ 2020 May 9];35(12):2787–97.
Source

8. Russo EB. Cannabinoids in the management of difficult to treat pain [Internet]. Vol. 4, Therapeutics and Clinical Risk Management. Dove Press; 2008 [ 2020 May 9]. p. 245–59.
Source

9. Valdeolivas S, Navarrete C, Cantarero I, Bellido ML, Muñoz E, Sagredo O. Neuroprotective Properties of Cannabigerol in Huntington’s Disease: Studies in R6/2 Mice and 3-Nitropropionate-lesioned Mice. Neurotherapeutics. 2015 Jan 1;12(1):185–99.
Source

10. Brierley DI, Samuels J, Duncan M, Whalley BJ, Williams CM. Cannabigerol is a novel, well-tolerated appetite stimulant in pre-satiated rats. Psychopharmacology (Berl). 2016 Oct 1;233(19–20):3603–13.
Source

11. Banerjee SP, Snyder SH, Mechoulam R. Cannabinoids: influence on neurotransmitter uptake in rat brain synaptosomes. J Pharmacol Exp Ther [Internet]. 1975 [ 2020 May 9];194(1):74–81.
Source

12. Wilkinson JD, Williamson EM. Cannabinoids inhibit human keratinocyte proliferation through a non-CB1/CB2 mechanism and have a potential therapeutic value in the treatment of psoriasis. J Dermatol Sci [Internet]. 2007 Feb [ 2020 May 9];45(2):87–92.
Source

13. The Entourage Effect – Therapix Biosciences [Internet]. [ 2020 May 9].
Source

14. Russo EB. Taming THC: Potential cannabis synergy and phytocannabinoid-terpenoid entourage effects [Internet]. Vol. 163, British Journal of Pharmacology. Wiley-Blackwell; 2011 [ 2020 May 9]. p. 1344–64.
Source

15. VanDolah HJ, Bauer BA, Mauck KF. Clinicians’ Guide to Cannabidiol and Hemp Oils. Mayo Clin Proc [Internet]. 2019 Sep 1 [ 2020 Feb 25];94(9):1840–51.
Source

16. Conoce a los Expertos: Entrevista con el Dr. Ethan Russo | Fundación CANNA: Investigación y análisis de Cannabis [Internet]. [ 2020 May 10].
Source

17. MD SCIENCE CANNABIGEROL (cream) MD NATURAL HEALTH LLC [Internet]. [ 2020 May 9].
Source

18. Cannabinoid Profile: Cannabigerol (CBG) | Community Base Dispensary [Internet]. [ 2020 May 10].
Source

19. Fischer B, Russell C, Sabioni P, Van Den Brink W, Le Foll B, Hall W, et al. Lower-risk cannabis use guidelines: A comprehensive update of evidence and recommendations [Internet]. Vol. 107, American Journal of Public Health. American Public Health Association Inc.; 2017 [ 2020 May 10]. p. e1–12.
Source

20. TOM LYNCH AP. The Effect of Cytochrome P450 Metabolism on Drug Response, Interactions, and Adverse Effects – American Family Physician. TOM LYNCH, PharmD, AMY PRICE, MD, East Virginia Med Sch Norfolk, Virginia Am Fam Physician 2007 Aug 1;76(3)391-396 [Internet]. 2007 [ 2020 May 10];
Source

21. FICHA TECNICA SATIVEX 2,7 MG/2,5 MG SOLUCION PARA PULVERIZACION BUCAL [Internet]. [ 2020 May 10].
Source

22. Aecosan – Agencia Española de Consumo, Seguridad Alimentaria y Nutrición [Internet]. [ 2020 May 10].
Source

23. EU Novel food catalogue (v.1.1) [Internet]. [ 2020 May 10].
Source

24. A Guide to CBG: Extraction, Storage, Price, Consumption and more – ACS Lab Cannabis [Internet]. [ 2020 May 10].
Source

25. Wang Y, Liu Z, Han Y, Xu J, Huang W, Li Z. Medium Chain Triglycerides enhances exercise endurance through the increased mitochondrial biogenesis and metabolism. Lu T, editor. PLoS One [Internet]. 2018 Feb 8 [ 2020 May 10];13(2):e0191182.
Source

Pourquoi tu peux me faire confiance?

Etude in vitro
Navarro G, Varani K, Reyes-Resina I, de Medina VS, Rivas-Santisteban R, Callado CSC, et al. Cannabigerol action at cannabinoid CB1 and CB2 receptors and at CB1-CB2 heteroreceptor complexes. Front Pharmacol [Internet]. 2018 Jun 21 [ 2020 May 8];9(JUN).
Aller à la source
Article de synthèse
Williamson EM, Evans FJ. Cannabinoids in clinical practice [Internet]. Vol. 60, Drugs. Adis International Ltd; 2000 [ 2020 May 8]. p. 1303–14.
Aller à la source
Article scientifique
Fellermeier M, Zenk M. Prenylation of olivetolate by a hemp transferase yields cannabigerolic acid, the precursor of tetrahydrocannabinol. FEBS Lett [Internet]. 1998 [ 2020 May 9];427:283–5.
Aller à la source
Etude in vitro
Gugliandolo A, Pollastro F, Grassi G, Bramanti P, Mazzon E. In vitro model of neuroinflammation: Efficacy of cannabigerol, a non-psychoactive cannabinoid. Int J Mol Sci [Internet]. 2018 Jul 8 [ 2020 May 9];19(7):1992.
Aller à la source
Essai clinique (animaux)
Szczesniak AM, Maor Y, Robertson H, Hung O, Kelly MEM. Nonpsychotropic cannabinoids, abnormal cannabidiol and canabigerol-dimethyl heptyl, act at novel cannabinoid receptors to reduce intraocular pressure. J Ocul Pharmacol Ther [Internet]. 2011 Oct 1 [ 2020 May 9];27(5):427–35.
Aller à la source
Etude in vitro
Appendino G, Gibbons S, Giana A, Pagani A, Grassi G, Stavri M, et al. Antibacterial cannabinoids from Cannabis sativa: A structure-activity study. J Nat Prod [Internet]. 2008 [ 2020 May 9];71(8):1427–30.
Aller à la source
Etude in vitro
Borrelli F, Pagano E, Romano B, Panzera S, Maiello F, Coppola D, et al. Colon carcinogenesis is inhibited by the TRPM8 antagonist cannabigerol, a Cannabis-derived non-psychotropic cannabinoid. Carcinogenesis [Internet]. 2014 [ 2020 May 9];35(12):2787–97.
Aller à la source
Article de synthèse
Russo EB. Cannabinoids in the management of difficult to treat pain [Internet]. Vol. 4, Therapeutics and Clinical Risk Management. Dove Press; 2008 [ 2020 May 9]. p. 245–59.
Aller à la source
Essai clinique (animaux)
Valdeolivas S, Navarrete C, Cantarero I, Bellido ML, Muñoz E, Sagredo O. Neuroprotective Properties of Cannabigerol in Huntington’s Disease: Studies in R6/2 Mice and 3-Nitropropionate-lesioned Mice. Neurotherapeutics. 2015 Jan 1;12(1):185–99.
Aller à la source
Essai clinique (animaux)
Brierley DI, Samuels J, Duncan M, Whalley BJ, Williams CM. Cannabigerol is a novel, well-tolerated appetite stimulant in pre-satiated rats. Psychopharmacology (Berl). 2016 Oct 1;233(19–20):3603–13.
Aller à la source
Essai clinique (animaux)
Banerjee SP, Snyder SH, Mechoulam R. Cannabinoids: influence on neurotransmitter uptake in rat brain synaptosomes. J Pharmacol Exp Ther [Internet]. 1975 [ 2020 May 9];194(1):74–81.
Aller à la source
Etude in vitro
Wilkinson JD, Williamson EM. Cannabinoids inhibit human keratinocyte proliferation through a non-CB1/CB2 mechanism and have a potential therapeutic value in the treatment of psoriasis. J Dermatol Sci [Internet]. 2007 Feb [ 2020 May 9];45(2):87–92.
Aller à la source
Site web officiel
The Entourage Effect – Therapix Biosciences [Internet]. [ 2020 May 9].
Aller à la source
Article de synthèse
Russo EB. Taming THC: Potential cannabis synergy and phytocannabinoid-terpenoid entourage effects [Internet]. Vol. 163, British Journal of Pharmacology. Wiley-Blackwell; 2011 [ 2020 May 9]. p. 1344–64.
Aller à la source
Guide clinique
VanDolah HJ, Bauer BA, Mauck KF. Clinicians’ Guide to Cannabidiol and Hemp Oils. Mayo Clin Proc [Internet]. 2019 Sep 1 [ 2020 Feb 25];94(9):1840–51.
Aller à la source
Entretien avec un expert
Conoce a los Expertos: Entrevista con el Dr. Ethan Russo | Fundación CANNA: Investigación y análisis de Cannabis [Internet]. [ 2020 May 10].
Aller à la source
Brochure sur les médicaments
MD SCIENCE CANNABIGEROL (cream) MD NATURAL HEALTH LLC [Internet]. [ 2020 May 9].
Aller à la source
Site web officiel
Cannabinoid Profile: Cannabigerol (CBG) | Community Base Dispensary [Internet]. [ 2020 May 10].
Aller à la source
Article scientifique
Fischer B, Russell C, Sabioni P, Van Den Brink W, Le Foll B, Hall W, et al. Lower-risk cannabis use guidelines: A comprehensive update of evidence and recommendations [Internet]. Vol. 107, American Journal of Public Health. American Public Health Association Inc.; 2017 [ 2020 May 10]. p. e1–12.
Aller à la source
Guide clinique
TOM LYNCH AP. The Effect of Cytochrome P450 Metabolism on Drug Response, Interactions, and Adverse Effects – American Family Physician. TOM LYNCH, PharmD, AMY PRICE, MD, East Virginia Med Sch Norfolk, Virginia Am Fam Physician 2007 Aug 1;76(3)391-396 [Internet]. 2007 [ 2020 May 10];
Aller à la source
Brochure sur les médicaments
FICHA TECNICA SATIVEX 2,7 MG/2,5 MG SOLUCION PARA PULVERIZACION BUCAL [Internet]. [ 2020 May 10].
Aller à la source
Site web officiel AECOSAN
Aecosan – Agencia Española de Consumo, Seguridad Alimentaria y Nutrición [Internet]. [ 2020 May 10].
Aller à la source
Site web officiel EFSA
EU Novel food catalogue (v.1.1) [Internet]. [ 2020 May 10].
Aller à la source
Site web officiel
A Guide to CBG: Extraction, Storage, Price, Consumption and more – ACS Lab Cannabis [Internet]. [ 2020 May 10].
Aller à la source
Article scientifique
Wang Y, Liu Z, Han Y, Xu J, Huang W, Li Z. Medium Chain Triglycerides enhances exercise endurance through the increased mitochondrial biogenesis and metabolism. Lu T, editor. PLoS One [Internet]. 2018 Feb 8 [ 2020 May 10];13(2):e0191182.
Aller à la source