Dans cet article, nous allons aborder un sujet très à la mode dans le monde du bien-être et de la santé : l’utilisation des probiotiques. Ces suppléments se trouvent dans les supermarchés, les pharmacies ou chez les herboristes et sont souvent conseillés aux personnes souffrant de troubles intestinaux tels que les ballonnements ou les flatulences. Mais savez-vous comment ils fonctionnent vraiment ?

Les probiotiques aident à rétablir l’équilibre de la flore intestinale, plus particulièrement pour les personnes subissant un stress continu, celles qui suivent un régime alimentaire inadéquat ou encore, celles qui abusent des antibiotiques. Toutefois, ces suppléments sont particulièrement délicats et pour que vous puissiez profiter pleinement de leur bienfaits, il est essentiel de bien les connaître.

Contenu

En Bref

  • Les probiotiques sont des suppléments contenant des micro-organismes vivants qui présentent des bienfaits pour notre organisme.
  • Parmi les probiotiques, il existe différentes espèces et souches bactériennes, certaines plus efficaces que d’autres pour traiter différents symptômes et maladies.
  • La consommation de probiotiques est considérée comme sûre pour la plupart des personnes. Cependant, ils peuvent provoquer des infections chez les personnes immunodéficientes.

Classement : Les meilleurs suppléments de probiotiques disponibles sur le marché

Saviez-vous qu’il existe de nombreux « probiotiques » ayant une faible, voir nulle, efficacité ? Il est essentiel de choisir des souches bactériennes sûres et efficaces si vous souhaitez profiter des atouts santé de ces suppléments. Afin de vous aider à bien choisir, voici un classement de probiotiques de qualité, testés et approuvés par des centaines de consommateurs exigeants.

Position n°1 : Probiotiques 30 Milliards d’UFC par dose NUTRI & CO

Une dose (2/j) Nutri&Co renferme 30 milliards de micro-organismes appartenant à 7 souches complémentaires. Naturellement présents dans la flore intestinale humaine, ces probiotiques sont parmi les plus étudiés avec notamment Lactobacillus Rhamnosus GG et L. Acidophilus et Bifidobacterium Longum. Nutri&Co a choisi des bactéries lactiques reconnues pour leur grande stabilité et ne nécessitant pas de conservation au frais.

En plus d’avoir été choisis pour leur résistance au suc gastrique, les probiotiques Nutri&Co sont protégées par une capsule brevetée à libération retardée (Embo Caps AP). Ils passent ainsi l’estomac sans encombre et arrivent vivant sur leur lieu d’action : l’intestin. Les utilisateurs le recommandent pour son efficacité et ses effets très rapides.

Position n°2 : Probiotiques 5,7 x 60 Milliards de bactéries Actibior Nutrimea

Les experts des Laboratoires Nutrimea ont sélectionné une base unique de 4 souches bactériennes présentes naturellement chez l’homme, reconnues pour leur efficacité et leur excellente tolérance par l’organisme.
Actibior vous garantit des souches bactériennes longue durée, sous forme sèche et dormante, pleinement efficace pendant 2 ans, sans conservation au frais.

Le complément Actibior vous offre une cure d’1 mois à raison de 2 gélules par jour. L’association de Lactococcus Lactis, de Lactobasilus Casei, de Lactobasilus Acidophilus et de Bifidobacterius Bifidum permet d’obtenir des résultats rapides comme l’attestent les commentaires publiés par les clients.

Position n°3 : Probiotiques 50 Milliards Physis

Les probiotiques avancés Physis contiennent 30 gélules par bouteille, l’équivalent d’une cure d’un mois. Ils favorisent le retour à la normale des fonctions intestinales et améliorent la santé générale. Les capsules sont exemptes de colorants artificiels, d’arômes, de levure, de blé, de soja et de gluten.

Ces suppléments sont entièrement fabriqués au Royaume-Uni en suivant des réglementation strictes. Les consommateurs affirment avoir retrouvé une meilleure digestion, un transit régulé et une diminution des ballonnements.

Position n°4 : Probiotiques 50 Milliards d’UFC/g NutriZing

Le supplément en probiotiques de NutriZing contient 50 milliards d’UFC par gramme et une formulation personnalisée de 16 souches de bonnes bactéries, parmi lesquelles Bifidobacterium, Lactobacillus et Streptococcus. Les capsules sont fabriquées selon une technologie brevetée de résistance aux acides et à libération prolongée, qui permet de libérer les souches dans l’intestin grêle.

Entièrement naturel et sans OGM, ce supplément ne contient pas de gluten, de soja, de produits laitiers, d’agents artificiels ou d’agents de remplissage. Vous n’aurez donc pas à vous soucier des allergies. Les avis consommateurs confirment la qualité de ce produit qui offre une excellente tranquillité digestive.

Position n°5 : Probiotiques 14 Milliards d’UFC Kiyo Nutrition

Kiyo Nutrition vous propose une concentration de 14 milliards d’UFC vivantes et actives dans chacune de ses 60 gélules. Ils affirment avoir sélectionné les 8 souches les plus efficaces, résistantes, et les mieux tolérées par l’organisme : Bifidobacterium (Infantis, Bifidum, Longum) et Lactobacillus (Casei, Lactis, Plantarum, Rhamnosus).

Ce probiotique est fabriqué en France et répond aux normes les plus exigeantes : traçabilité des ingrédients, gélules végétales 100% naturelles, aucun additif, sans OGM, lactose ou gluten. Les consommateurs recommandent ce supplément à prendre « les yeux fermés ».

Guide d’achat : Tout ce que vous avez besoin de savoir sur les probiotiques

Les termes « bactéries » et « micro-organismes » sont généralement associés aux maladies. Cependant, il existe des bactéries bénéfiques, voir vitales pour notre flore intestinale et notre santé plus généralement. Si notre microflore (ou microbiote) est en déséquilibre, nous pouvons la restaurer en utilisant des suppléments probiotiques.

Femme devant le frigo

Les probiotiques se conservent de préférence dans le réfrigérateur.
(Source : Om: 25864227/ 123rf.com)

Qu’est-ce que les probiotiques ?

Un probiotique est un supplément alimentaire contenant des micro-organismes vivants (bactéries ou levures) ayant de nombreux bienfaits pour notre santé. Les bactéries les plus communément utilisées comme suppléments probiotiques sont celles appartenant aux souches de bactéries (classes bactériennes) Lactobacillus et Bifidobacterium.

Une erreur courante est de confondre les probiotiques et les prébiotiques. Les prébiotiques sont des composés non vivants qui aident à la formation d’un environnement favorable au développement d’un microbiote sain. Ils sont composés d’hydrates de carbone qui apportent de l’énergie à la flore intestinale.

Quels sont les critères que les probiotiques doivent rassembler ?

Toute bactérie présente dans le corps n’est pas adéquate pour créer un supplément probiotique. Utiliser aveuglement certaines espèces microbiennes ne présente aucun bienfait pour la santé, et peut même constituer un danger. Afin de pouvoir être considéré comme un véritable probiotique et être commercialisé comme tel, il doit respecter les critères suivants :

  • Évidence scientifique : Il est primordial que l’efficacité du probiotique soit approuvée par des études scientifiques de bonne qualité.
  • Sécurité : Les micro-organismes du probiotique ne doivent en aucun cas attaquer le système immunitaire et causer des infections chez une personne en bonne santé.
  • Vitalité : Après le conditionnement, les bactéries ou levures du probiotique doivent rester en vie.
  • Résistance : Au moins la moitié des micro-organismes du probiotique doivent rester en vie après l’ingestion, la digestion ou l’application du produit et bien-sûr arriver vivants sur leur lieu d’action.
  • Stabilité : Les organismes microscopiques contenus dans le probiotique doivent être vivants après l’emballage et rester actifs jusqu’à la date de péremption indiquée sur l’étiquette.
  • Souches favorables : Chaque espèce de bactérie est subdivisée en plusieurs « souches » ou sous-types (pensez aux différents membres de la même famille). Il est essentiel de choisir une souche active ayant des actions favorables pour l’organisme. Par exemple, la souche 431 de l’espèce L. casei ( L. casei 431 ®).
  • Étiquette : Les informations relatives aux probiotiques doivent être bien visibles, réelles, faciles à lire et à comprendre.

L’utilisation de probiotiques est devenue très à la mode de nos jours et plusieurs laboratoires pharmaceutiques sont en train de développer de nouvelles souches prometteuses. Malheureusement, ces produits ne remplissent pas toujours les critères susmentionnés. Renseignez-vous bien avant de choisir un produit en particulier.

Kefir fond en bois

Le kéfir est très riche en probiotiques.
(Source : Zidar: 34037457/ 123rf.com)

Quels sont les bienfaits des probiotiques ?

Les probiotiques nous offrent de nombreux avantages pour la santé. Ces bienfaits dépendent du type de souche utilisée dans le supplément. Une fois que les micro-organismes ont colonisé la zone « cible » (la bouche, l’estomac, l’intestin ou encore l’appareil génital féminin), ils commenceront à nous fournir les bienfaits suivants :

  • Digestion plus rapide et agréable
  • Diminution des flatulences
  • Amélioration du transit intestinal
  • Diminution du périmètre abdominal
  • Normalisation du poids et des niveaux de cholestérol dans le sang
  • Réduction de l’incidence des infections
  • Réduction de l’incidence des allergies
  • Réduction de l’anxiété
  • Augmentation des taux d’acide folique, de cyanocobalamine et de vitamine K
  • Augmentation de la fertilité chez la femme
  • Diminution des douleurs et crampes menstruelles

Si nous utilisons un supplément probiotique contenant plusieurs espèces bactériennes, nous améliorerons notre qualité de vie en général. Si l’objectif est de se focaliser sur des conditions particulières, il est préférable de choisir un probiotique avec des souches spécifiques. Par exemple, il existe des probiotiques destinés pour la perte de poids ou encore pour renforcer les défenses et protéger contre les infections.

Jesús SanchisDiététicien nutritionniste

« La prise de probiotiques (plus généralement l’amélioration de l’intégrité de l’épithélium et de l’écosystème intestinal) peut aider à inverser les modifications immunologiques et métaboliques associées à l’obésité. »

Quels types de probiotiques existe-t-il ?

Il existe des centaines de types de probiotiques, autant que de possibilités de combinaisons de micro-organismes. Il est donc important de bien connaître vos besoins, afin d’acheter un produit vous offrant un maximum de bienfaits. Consultez le tableau ci-dessous pour vous aider à choisir un probiotique :

Symptôme à traiter Probiotique recommandé (bactérie et souche)
Diarrhée aiguë (symptôme de la gastro-entérite) Lactobacillus reuteri DSM 17938, Lactobacillus reuteri ATCC 55730, Lactobacillus rhamnosus GG, Lactobacillus casei DN-114 001, Saccharomyces cerevisiae boulardii CNCM I-7454 y Lactobacillus gasseri CP2305
Diarrhée (après utilisation de médicaments) Lactobacillus rhamnosus GG y Saccharomyces cerevisiae boulardii CNCM I-745
Brûlures d’estomac (infection par Helicobacter pylori) Lactobacillus johnsonii LA1 y Lactobacillus gasseri OLL2716
Constipation Lactobacillus reuteri DSM 17938, Lactobacillus reuteri ATCC 55730, Lactobacillus rhamnosus GG, Propionibacterium freudenreichii CIRM-BIA 129 y Lactobacillus gasseri CP2305
Syndrome de l’intestin irritable Lactobacillus acidophilus AD031, Lactobacillus acidophilus SDC 2012,2013, Lactobacillus casei DG, Lactobacillus plantarum 299v y Bifidobacterium longum NCC3001
Rhumes et infections virales Lactobacillus casei Shirota y Streptococcus salivarius K12
Caries et problèmes de gencives Streptococcus salivarius M18
Surpoids et cholestérol élevé Lactobacillus gasseri BNR17, Lactobacillus gasseri SBT2055 y Bifidobacterium animalis GCL2505
Dépression Bifidobacterium longum NCC3001
Anxiété Lactobacillus gasseri CP2305, Lactobacillus rhamnosus NCC4007 y Bifidobacterium longum NCC3001

Ce tableau n’est qu’un échantillon du monde complexe et passionnant des probiotiques. Si vous souhaitez traiter d’autres conditions plus spécifiques (par exemple, troubles menstruels, diverticulite ou maladie de Crohn), il est préférable de consulter un médecin qui saura vous guider pour trouver le complément le plus adéquat pour vous.

Comment devrais-je prendre mon supplément probiotique ?

Étant donné que les probiotiques contiennent des micro-organismes vivants, il est important de respecter certaines conditions pour assurer leur vitalité. Sinon, vous ingérerez des centaines de bactéries mortes ou affaiblies, incapables de contribuer à votre bien-être. Voici quelques conseils à garder à l’esprit afin de profiter pleinement des avantages des probiotiques :

  • Quand? Les probiotiques peuvent être pris à tout moment. Si votre objectif c’est d’améliorer votre digestion, nous vous conseillons de le prendre environ une demi-heure avant les repas.
  • Comment ? Vous pouvez le prendre uniquement avec de l’eau ou avec les repas. Évitez tout de même de le prendre avec des aliments acides ou des liquides très chauds. La chaleur et l’acidité peuvent tuer les micro-organismes probiotiques.
  • Combien ? Chaque probiotique contient une certaine dose de micro-organismes, qui sera indiquée sur l’étiquette. Pour ceux qui utilisent des probiotiques pour la première fois, la dose quotidienne maximale conseillée est de 15 milliards d’UFC.

Les médicaments peuvent fortement influencer l’effet des probiotiques. Par exemple, la substance bactéricide des antibiotiques est nocive pour ces micro-organismes. C’est pourquoi, il est préférable d’attendre au moins deux heures entre la prise de votre médicament et celle du probiotique.

Dr. Whitney BoweDermatologue

« Commencez avec un probiotique contenant de 10 à 15 milliards d’UFC et augmentez progressivement la dose, car le fait de coloniser à nouveau votre intestin peut provoquer des ballonnements. »

Comment conserver les suppléments de probiotiques ?

Afin de prolonger la vie de ces micro-organismes essentiels, les experts recommandent de conserver vos probiotiques au frais. Le fait de les garder au réfrigérateur (et non au congélateur!) ralentira le métabolisme de la bactérie et prolongera sa durée de vie. En revanche, la chaleur et l’exposition au soleil auront l’effet inverse.
En outre, assurez-vous de bien vérifier la date de péremption de vos suppléments. Bien que vous puissiez vous permettre d’être plus flexible en ce qui concerne les éléments inertes tels que les minéraux ou les vitamines, les probiotiques sont efficaces uniquement tant qu’ils sont vivants. Or, la date de péremption du produit indique la perte de vitalité des micro-organismes.

Emballage probiotique

L’emballage de votre probiotique doit être intact avec un sceau de protection.
(Source : Boonpeng: 61822789/ 123rf.com)[

Quels sont les effets secondaires des probiotiques ?

Les effets indésirables les plus couramment associés à l’utilisation de probiotiques sont dérivés de la croissance rapide du microbiote. Les personnes utilisant ce type de suppléments pour la première fois, peuvent éprouver des ballonnements, des flatulences ainsi qu’une sensation de lourdeur dans l’estomac. Ces symptômes disparaîtront progressivement avec le temps.

Bien que ces cas soient très rares, les probiotiques peuvent provoquer des infections graves. Ce type de complication peut apparaître chez les personnes immunodéficientes ou celle ayant un système immunitaire faible. Pour les personnes en bonne santé, la supplémentation en probiotiques est considérée comme sûre.

Andreu PradosPharmacien et diététicien-nutritionniste

« Avant de commencer à prendre un probiotique, assurez-vous que la raison pour laquelle vous l’utilisez soit appuyée et prouvée par des essais cliniques. Il est toujours pratique de consulter un médecin ou un pharmacien afin de vérifier les bienfaits ou inconvénients qu’ils peuvent avoir dans votre situation particulière. »

Quelles sont les contre-indications des probiotiques ?

La sécurité des probiotiques est un sujet étudié depuis des années. Bien que les résultats montrent que ces suppléments sont sans danger pour la santé, même à fortes doses, il est conseillé d’être prudent. Une attention particulière et un contrôle médical sont recommandés pour les personnes faisant partie de l’un de ces groupes :

  • Personnes immunodéficientes : En cas d’immunosuppression secondaire, une infection par le VIH, une greffe ou une altération génétique, la supplémentation en probiotiques est déconseillée. Dans ce cas, les micro-organismes pourraient provoquer une septicémie (une infection grave se diffusant dans tout le corps).
  • Bébés : Il existe des probiotiques spécialement conçus pour calmer la diarrhée du nourrisson. Cependant, des cas de septicémie ont été signalés chez des nouveau-nés gravement malades. Il est donc fortement conseillé que l’utilisation de probiotiques chez les enfants soit surveillée par un pédiatre.
  • Femmes enceintes et allaitantes : Bien qu’il existe des probiotiques leur étant destinés, il est préférable de consulter un médecin ou une sage-femme avant d’intégrer un supplément dans le régime alimentaire des femmes enceintes ou allaitantes.
  • Personnes ayant subi des prothèses valvulaires cardiaques : Certaines études signalent des cas d’endocardite (infection grave qui affecte le cœur) suite à la colonisation des valves artificielles par des micro-organismes probiotiques. Soyez prudents lors de l’utilisation de ces suppléments chez les personnes ayant subi une chirurgie cardiaque.

Les infections secondaires, ou surinfections, survenant suite à l’utilisation des probiotiques sont rares. Cependant, ses conséquences (septicémie, endocardite et invasion fongique) sont potentiellement graves. Pour éviter les problèmes liés à la prise de probiotiques, consultez votre médecin régulièrement et optez pour des souches dont l’efficacité a été confirmée par les experts de la santé.

Femme avec allergies

La prise du probiotique peut entraîner des réactions allergiques, telles que des démangeaisons et une inflammation de la peau.
(Source : Popov: 39679362/ 123rf.com)

Quel est le prix des suppléments de probiotiques ?

Les suppléments de probiotiques ont généralement un prix modéré. La plupart d’entre eux coûtent entre 15 et 20 euros. Cela dépendra bien-sûr du nombre de capsules, de gélules ou de comprimés. Certains fabricants sont plus généreux et offrent jusqu’à 180 comprimés par boîte, permettant ainsi une supplémentation pendant plusieurs mois.

Il sera nécessaire de prendre en compte d’autres facteurs qui peuvent augmenter le prix du produit. Par exemple, la qualité de l’emballage et le fait d’utiliser des capsules végétariennes augmenteront le prix. De la même façon, les marques utilisant des souches exclusives, développées dans leurs propres laboratoires, vendent leurs suppléments à un prix plus élevé.

Qu’est-ce que le microbiote ?

La microflore ou microbiote est composé de bactéries et de levures qui vivent dans la peau, les intestins et même les organes génitaux des personnes en bonne santé. Il empêche la colonisation de l’organisme par des germes pathogènes et offre une série d’avantages tels qu’une meilleure digestion ou la synthèse de certaines vitamines.

Probiotiques bien-être

Les probiotiques sont essentiels à notre bien-être physique et mental..
(Source : Gojda: 47838189/ 123rf.com)

Les études ont montré que le développement du microbiote commence après quelques heures de vie. Lors de l’accouchement, l’enfant entre en contact avec la « flore » maternelle et les micro-organismes présents dans l’environnement extérieur. Ces bactéries et levures colonisent le nouveau-né et créent un microbiote unique et personnel.

Le microbiote se posera sur les surfaces et les muqueuses qui entrent en contact avec l’environnement extérieur. On parle alors de microbiote cutané, intestinal, vaginal, buccal et même oculaire. La « flore » intestinale a un rôle primordial sur le bien-être de l’organisme, étant particulièrement intéressante du point de vue de la supplémentation.

Quels types de micro-organismes font partie d’un microbiote intestinal normal ?

Le microbiote intestinal est composé de milliards de bactéries différentes. La génétique, le régime alimentaire et les facteurs environnementaux déterminent le nombre et la variabilité des espèces de microbes présents dans l’intestin de chacun. Cependant, nous pouvons distinguer trois espèces bactériennes principales (« phyla ») :

  • Firmicutes : Jusqu’à 70% des micro-organismes du microbiote normal appartiennent à cette espèce. Parmi elles, on trouve les bactéries Lactobacillus, dont la plus connue est la Lactobacillus casei (L-casei inmunitas).
  • Bacteroidetes : Elles constituent 20% du microbiote normal. Les bactéries les plus connues de cette espèce sont les Bacteroides (Bacteroides fragilis, Bacteroides ovatus et Bacteroides dorei).
  • Actinobactérie : Cette phyla est présente dans une proportion plus faible (5%). Cependant, elle contient les essentielles et bien connues, bifidobactéries (« bifidus actif »).

Des études ont démontré que chez les personnes obèses, par exemple, les proportions de Firmicutes étaient supérieures à la normale. Cela a conduit les experts à conclure que la proportion de ces espèces bactériennes, et pas seulement la quantité de microbes, donne à notre « flore » intestinale une certaine capacité de régulation du métabolisme.

Aliments fermentés

Les aliments fermentés sont riches en probiotiques.
(Source : Madeleinesteinbach: 90447295/ 123rf.com)

Quelles sont les fonctions du microbiote intestinal ?

Les fonctions du microbiote intestinal ne se limitent pas à l’estomac ou à l’intestin. Des études récentes ont démontré que ces bactéries ont des effets bénéfiques sur tout l’organisme. Jusqu’à ce jour, nous distinguons cinq processus différents qui dépendent du microbiote intestinal :

  • Défense contre les bactéries nocives (agents pathogènes) : La présence du microbiote intestinal empêche ou bloque la colonisation du système gastro-intestinal par des bactéries pathogènes capables de causer des infections.
  • Renforcement du système immunitaire et régulation de la réaction inflammatoire : Certaines espèces bactériennes du microbiote sont capables d’adapter la réponse immunitaire de notre organisme, atténuant la réponse inflammatoire et prévenant ainsi l’apparition d’allergies et d’intolérances.
  • Métabolisme y digestion : Les bactéries de la « flore » intestinale rendent possible la digestion de certains composés présents dans les aliments tels que l’amidon. De même, le microbiote joue un rôle important dans la synthèse de nutriments essentiels pour notre organisme : la biotine, l’acide folique et la vitamine K.
  • Interaction avec les médicaments et substances toxiques : Le microbiote peut également interférer avec les médicaments et les substances toxiques, modifiant ainsi leur fonction, voir même annulant leurs effets.
  • Neuromodulation (microbiote-intestin-cerveau) : L’intestin possède un réseau neuronal complexe qui est en contact direct avec le cerveau. Le rôle de la microflore dans cette relation est de réguler la production de substances chimiques participant au bon fonctionnement du système nerveux.

Pour que tous ces processus puissent être assurés, il est nécessaire d’avoir un microbiote varié. Chaque espèce bactérienne aura une ou plusieurs fonctions différentes qui agiront en équilibre avec le reste du microbiote.
Ci-dessous, nous vous montrons un tableau qui inclut les principales bactéries ainsi que leurs principaux effets :

Bactérie Espèce Fonction
Bacteroides fragilis Bacteroidetes Défense contre les bactéries nocives
Bacteroides melaninogenicus Bacteroidetes Défense contre les bactéries nocives
Bacteroides oralis Bacteroidetes Défense contre les bactéries nocives, métabolisme et digestion
Bifidobacterium bifidum Actinobacteria Défense contre les bactéries nocives, renforcement du système immunitaire et régulation de la réaction inflammatoire, du métabolisme et de la digestion
Lactobacillus Fimicutes Défense contre les bactéries nocives, métabolisme, digestion et neuromodulation
Prevotella Bacteroidetes Défense contre les bactéries nocives, métabolisme et digestion

Quels sont les facteurs qui affectent la composition du microbiote intestinal ?

Il existe certains facteurs qui influencent la composition et la variabilité du microbiote de chaque personne, ce qui donne une « flore » intestinale unique. Vous trouverez dans la liste ci-dessous, les principaux facteur pouvant altérer le nombre et la proportion de ces bactéries intestinales :

  • Anatomie : L’état du tube digestif (par exemple, des changements dans la production d’acides gastriques ou de la bile) déterminera le type de bactérie qui fera partie du microbiote normal.
  • Génétique : Des microbiotes similaires ont été trouvés chez les personnes de la même famille, particulièrement entre frères jumeaux.
  • Âge : Les enfants possèdent un microbiote moins diversifié. Avec l’âge, de nouvelles espèces apparaissent créant une « flore » intestinale plus complexe.
  • Alimentation : Les régimes extrêmes (« carnivores » ou au contraire, strictement végétariens) entraîneront la disparition de certaines espèces que l’on retrouve dans le microbiote des personnes ayant des régimes variés. La consommation d’édulcorants aura également un impact négatif sur les bactéries intestinales.
  • Médicaments : La prise fréquente d’antibiotiques détruira une grande partie de la microflore.
  • Substances toxiques : Le tabac peut produire des modifications dans la variabilité du microbiote normal.
  • Stress, anxiété et dépression : Le stress émotionnel ainsi que d’autres troubles mentaux entraînent des changements dans le microbiote. Il reste à prouver si l’altération du microbiote est causée par la souffrance émotionnelle, ou inversement.

Plus la composition du microbiote d’un individu est différente des pourcentages « idéaux », plus le risque de souffrir de troubles métaboliques à long terme est élevé. Par exemple, un pourcentage trop élevé de Bacteroides fragilis rendra ce microorganisme initialement inoffensif, pathogène et pourra déclencher des infections telles que l’appendicite.

Une fois encore, il ne faut négliger l’importance de l’alimentation pour notre santé. Si l’on a une alimentation inadéquate avec beaucoup de graisses, de sucres ou des édulcorants, le nombre et la proportion des différentes espèces du microbiote seront fortement altérées. Cela favorisera l’apparition de différentes maladies.

foco

Le saviez-vous? Bien que le terme «flore» intestinale soit très populaire, il n’est pas correct. Les experts préfèrent le terme microbiote pour désigner ces micro-organismes, qui n’appartiennent pas au règne végétal.

Quelles sont les conséquences d’un déséquilibre du microbiote intestinal ?

Lorsque la composition du microbiote intestinal est en déséquilibre chez les individus en bonne santé, nous parlons de dysbiose intestinale. Cette modification provoquera une détérioration de la santé de l’organisme sur le long terme. Les principaux symptômes de ce déséquilibre sont les suivants :

  • Changements de la digestion : Cela impactera la digestion de certains composants alimentaires, tels que les fibres, ce qui pourra causer de l’inconfort abdominal, de la diarrhée, de la constipation et des flatulence.
  • Surpoids et obésité : Il a été prouvé que les régimes alimentaires riches en sucres et en matières grasses entraînent une augmentation du niveau de bactéries appartenant au phylum des Bacteroidetes. Ces bactéries augmentent l’absorption des graisses, ce qui conduit au surpoids, à l’obésité, à l’hypertension et à l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang.
  • Infections du tube digestif : La dysbiose intestinale favorisera le développement de bactéries pathogènes ou opportunistes (des micro-organismes qui sont en temps normal inoffensifs, qui exploitent la faiblesse des défenses immunitaires pour attaquer l’organisme) et qui déclencheront des gastro-entérites, des diarrhées ou des colites.
  • Inflammation : Il a été démontré que le déséquilibre du microbiote crée une inflammation constante. Cela peut avoir des résultats désagréables, tels que des flatulences ou des ballonnements, ou encore des conséquences plus graves, telles qu’une augmentation de l’incidence du cancer du côlon.
  • Troubles du système nerveux : La dysbiose produit des modifications de l’axe microbiote-intestin-cerveau, entraînant des maladies du système nerveux : anxiété, dépression, insomnie, etc.

L’impact des bactéries intestinales sur la santé a été longtemps négligée et les antibiotiques ont été utilisés dangereusement. Ainsi, de nombreuses personnes ont commencé à souffrir de dysbiose ce qui a entraîné des maladies comme l’obésité, le diabète, l’hypercholestérolémie ou encore l’hypertension.

Comment peut-on favoriser le développement du microbiote intestinal ?

L’équilibre du microbiote intestinal est très délicat. Selon les experts, ces bactéries sont « résilientes et fragiles ». Afin de favoriser le développement de la « flore » et éviter l’apparition de bactéries pathogènes, vous devriez prendre en compte les points suivants :

  • Régime alimentaire équilibré : Selon les experts, une alimentation pauvre en graisses et en sucres agira en faveur d’un microbiote équilibré. Un régime alimentaire omnivore est également recommandé. Les végétaliens, les végétariens et les carnivores stricts devraient prêter une attention particulière à la santé de leur « flore » intestinale.
  • Édulcorants et polyalcools : De nombreuses personnes intègrent des édulcorants (comme la stevia ou le saccharose) dans leur alimentation pour réduire la consommation de sucres. Cependant, ces produits ont été associés à l’apparition d’une dysbiose intestinale. Il est conseillé d’avoir une alimentation pauvre en sucres et en édulcorants.
  • Fibres et aliments fermentés : Les fibres alimentaires favorisent le développement de nombreuses espèces de bactéries bénéfiques contribuant à l’équilibre du microbiote. Les produits fermentés comme le yaourt, le kéfir, le miso ou le kimchi contiennent des micro-organismes qui renforcent la « flore » intestinale.
  • Alcool, tabac et substances toxiques : Ces substances toxiques modifient et détruisent la « flore » intestinale. Arrêter ou réduire la consommation de ces substances aura de nombreux avantages, non seulement au niveau du bien-être intestinal.
  • Routine alimentaire, repos et exercice physique : Instaurer une routine alimentaire et manger aux heures fixes aide également l’équilibre du microbiote. Le sommeil réparateur et les activités physiques font partie d’un mode de vie sain et donc un environnement propice au développement de la « flore » intestinale.
  • Utilisation des médicaments uniquement sur ordonnance médicale : Les antibiotiques mais aussi d’autres médicaments tels que les anticonvulsifs ou les neuroleptiques, détériorent l’équilibre du microbiote. Il est conseillé de consulter un professionnel de la santé avant la prise de tout médicament.

Cependant, s’il n’est pas possible de suivre les conseils susmentionnées (si vous avez besoin, par exemple, de prendre un traitement antibiotique puissant), nous vous conseillons d’introduire un supplément de probiotique dans votre alimentation afin de « ressusciter » votre microflore.

Critères d’achat

Il peut s’avérer difficile de trouver le probiotique idéal pour chacun. Les informations de la première partie de notre article vous aideront à choisir la souche probiotique la plus adéquat pour vous. Dans la suite du guide, nous vous présenteront les principaux critères d’achat vous permettant d’effectuer un bon achat :

  • Régime végétarien et végétalien
  • Intolérances et allergies
  • Nombre d’espèces microbiennes
  • Emballage
  • UFC
  • Rapport qualité-prix

Régime végétarien et végétalien

Certains probiotiques peuvent contenir des cultures d’origine animale. De plus, le lait et ses dérivés sont souvent utilisés pour favoriser le développement de ces bactéries. Vérifiez donc bien que le produit choisi contienne le label végétalien ou vegan, pour vous assurer qu’il soit entièrement d’origine végétale.

Un autre élément important à prendre en compte est la composition de la capsule. Les comprimés avec une enveloppe en gélatine ne conviennent pas aux végétariens ni aux végétaliens, étant donné qu’il s’agit de collagène d’origine animale. Choisissez un supplément avec des capsules végétaliennes à base de cellulose.

foco

Saviez-vous que les gélules végétales sont fabriquées à partir d’hydroxypropylméthylcellulose, obtenue en modifiant la cellulose d’origine naturelle ? Elle est utilisée dans l’industrie pharmaceutique, alimentaire et cosmétique.

Intolérances et allergies

Il est possible que le supplément soit fabriqué dans une usine utilisant du gluten, des fruits à coque, du poisson ou du lactose. Si vous êtes intolérant à l’un de ces produits, vérifiez bien l’absence de ces allergènes sur l’étiquette. Si vous éprouvez des symptômes inattendus après la prise du supplément, n’hésitez pas à consulter un médecin.

View this post on Instagram

P A S S I O N | K O M B U C H A .

A post shared by B I O comme un camion 🌼 (@biocommeuncamion) on

Nombre d’espèces bactériennes

Vos probiotiques peuvent contenir une seule espèce de bactéries (par exemple, Bifidobacterium animalis ) ou plusieurs dans un seul supplément (par exemple, Bifidobacterium animalis et différentes espèces de Lactobacilles ). Paradoxalement, de nombreuses études ont prouvé que l’utilisation d’une seule bactérie est plus efficace.

Les probiotiques contenant plusieurs espèces sont considérés comme meilleurs pour prévenir des infections, mais si vous recherchez un effet particulier, il est préférable d’opter pour des souches spécifiques. Par exemple, le Bifidobacterium animalis sera plus efficace dans le cas de l’obésité qu’un probiotique contenant plusieurs souches.

foco

Saviez-vous que les bactéries se font concurrence pour obtenir l’oxygène et les aliments de votre organisme ? Si vous prenez un probiotique contenant plusieurs micro-organismes, il est essentiel qu’ils puissent coopérer les uns avec les autres, afin que le supplément puisse être le plus efficace possible.

Emballage

Les probiotiques sont des suppléments très fragiles. Il est essentiel que vous vérifiez attentivement l’emballage du produit avant de l’acheter. Si le contenant est endommagé, ne l’achetez pas. Si l’air ou la lumière pénètrent à l’intérieur, les micro-organismes peuvent s’affaiblir et même mourir.

UFC

Le produit doit contenir un nombre suffisant de souches probiotiques (unités de formation de colonies, UFC). Étant donné que certains des micro-organismes meurent lors de l’emballage et de la prise du supplément, il est conseillé d’opter pour un produit ayant une quantité élevée d’UFC (environ 10-15 milliards) pour qu’ils soient le plus efficace possible.

Rapport qualité-prix

En règle générale, les suppléments de probiotiques contiennent au moins trente capsules. Dans la mesure où les effets bénéfiques apparaissent après environ un mois d’utilisation, il est recommandé de choisir un produit contenant suffisamment de capsules pour au moins deux mois.

En Résumé

Intégrer un probiotique dans votre alimentation aidera à améliorer votre qualité de vie. Ces micro-organismes consolideront vos défenses immunitaires et apaiseront vos troubles gastro-intestinaux. Tout comme l’on prend soin de son physique à travers l’exercice physique ou les produits de beauté par exemple, pourquoi ne pas intégrer un probiotique à votre alimentation et améliorer ainsi votre santé de l’intérieur ?

Les probiotiques nécessitent des recommandations de conservation beaucoup plus complexes que les autres suppléments, tels que les vitamines ou les minéraux. Cependant, ses bienfaits sont également parmi les plus importants. N’hésitez pas à les essayer et profitez de tous les avantages qu’ils ont à offrir.

Si cet article vous a été utile, n’hésitez pas à le partager et nous laisser un commentaire.

(Source de l’image principale : Zidar: 32277956/ 123rf.com)

Notez cet article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
31 votes, moyenne: 5,00 de 5
Loading...
Avatar

Publié par GUIDEDUSUPPLEMENT