Dernière mise à jour: 07/10/2020

Nos critères de choix

19Produits analysés

30Heures investies

15Études prises en compte

148Commentaires collectés

Les prébiotiques, ça vous dit quelque chose ? Que savez-vous sur l’action des prébiotiques sur la flore intestinale ? Connaissez-vous leurs nombreuses propriétés et bienfaits ? Il est vrai que les prébiotiques ne sont pas aussi connus du grand public que les probiotiques. Pourtant, les prébiotiques se démarquent comme des substances naturelles, capables de préserver la flore intestinale, améliorer le système métabolique et renforcer les défenses immunitaires.

Les prébiotiques sont principalement présents dans des aliments de consommation courante, tels que les artichauts ou l’avoine. Cela dit, les prébiotiques se présentent également sous forme de compléments. A ce sujet, l’inuline, les bêta-glucanes ou les fructo-oligosaccharides (FOS) sont les suppléments de prébiotiques phares sur le marché. A suivre, découvrez l’ensemble des propriétés et bienfaits des suppléments en prébiotiques ; mais aussi, le meilleur moyen de les consommer au quotidien, pour optimiser leurs effets.




En Bref

  • Les prébiotiques sont des substances de sources naturelles, qui ne sont pas directement assimilées par les enzymes digestives. Cependant, elles ont la capacité d’être fermentées par les “bonnes” bactéries de notre organisme dans le côlon, et de booster le développement de ces micro-organismes.
  • L’inuline, comme les bêta-glucanes et autres prébiotiques peuvent être directement obtenus via l’alimentation, ou grâce à la supplémentation. Leur action est générale, car ils soutiennent l’ensemble des fonctions de l’appareil digestif – mais aussi du système métabolique, immunitaire et osseux.
  • Pour sélectionner un supplément de prébiotiques adapté, il est capital de décrypter chaque modèle selon certains critères d’achat. Notamment le format de présentation, la combinaison avec les probiotiques, la présence d’allergènes et adaptabilité au régime végan, ou les labels qualité.

Notre sélection des meilleurs suppléments de prébiotiques sur le marché français

De fait, les prébiotiques sont naturellement présents dans de nombreux aliments d’origine végétale. Cependant, il peut également être intéressant de les consommer sous forme de suppléments, afin de contrôler ses apports journaliers et les intégrer à vos préparations préférées. De multiples suppléments de prébiotiques concentrés, ou combinés avec des probiotiques se déclinent sur le marché. Voici une sélection des meilleurs compléments actuellement disponibles. Quels sera votre supplément de prébiotiques favori ?

Le meilleur supplément de prébiotiques d’inuline concentrée en poudre

Un supplément de prébiotiques au goût légèrement sucré, sous forme d’inuline en poudre, conçue à partir de racines d’endives. La prise journalière recommandée est de 10 g de poudre par jour, à dissoudre dans de l’eau, lait, yaourt, boissons végétales, milk-shakes, etc.

La poudre d’inuline peut également être ajoutée directement à des préparations culinaires telles que la pâte à pain, ou à crêpes. Sa composition contient 90 % d’inuline, et stimule le développement des probiotiques. Ce supplément a obtenu les labels qualité HACCP, et ISO 9001.

Le meilleurs supplément de prébiotiques d’inuline sans gluten

Un supplément de prébiotiques d’inuline sans gluten, issu de racines de chicorée. Un complément sous forme de poudre en grand format, dans un pot de 1 kg. La prise recommandée est de 5 à 10 g par jour, afin de stimuler le développement de bactéries bénéfiques dans le côlon.

Ce supplément de poudre d’inuline peut être ajouté à vos boissons, et préparations culinaires. Avec une mention pour la confection de viennoiseries et pâtisseries, afin d’améliorer leur texture et diminuer la quantité de sucre ingérée.

Le meilleur supplément de prébiotiques en capsules de bêta-glucanes

Un supplément de prébiotiques sous forme de capsules de bêta-glucanes d’avoine, qui contient 120 gélules par flacon. La prise journalière recommandée est de 3 gélules, à consommer de préférence au cours des repas, pour un apport total de 1500 mg de bêta-glucanes par jour.

Un supplément de prébiotiques reconnu pour ses bienfaits sur le système digestif, et son action sur la régulation du taux de cholestérol. Un complément sans lactose, ni fructose, idéal pour les végétariens et végans.

Le meilleur supplément de prébiotiques avec des probiotiques et vitamines B

Un supplément de prébiotiques saveur vanille, combiné avec des probiotiques et enrichi en vitamines du groupe B. La boîte compte 14 sachets de 2,5 g par unité, à dissoudre dans de l’eau. La prise conseillée est d’un sachet par jour, à consommer de préférence à jeun, en cure de 2 semaines.

Un complément qui fournit à l’organisme 10 souches de bactéries bénéfiques au système digestif, combiné à des fibres prébiotiques (inuline et maltodextrine), utiles comme substrat à ces micro-organismes. Un supplément de prébiotiques complet, pour récupérer sa flore intestinale.

Guide d’achat : Tout ce que vous devez savoir sur les prébiotiques

Des expérimentations sont constamment en cours d’étude afin d’évaluer l’étendue des propriétés, et bienfaits des prébiotiques pour l’organisme. Les apports en prébiotiques se déclinent dans différentes versions, autant via l’alimentation classique, que les produits enrichis ou la supplémentation. Et contre toute attente, les prébiotiques entrent également dans la formulation de certains cosmétiques !

L’une des propriétés majeures des prébiotiques est d’améliorer la flore intestinale. (Source : Georgerudy: 81320080/ 123rf.com)

Qu’est-ce que les prébiotiques ?

Par le terme de prébiotiques, on définit des substances indigestes – surtout d’origine végétale – dont le but est d’atteindre la zone du côlon et fermenter une couche de bactéries bénéfiques à l’organisme. Le processus de fermentation des prébiotiques engendre une production d’acides gras à chaîne courte, gaz et autres type de métabolites. De fait, de multiples prébiotiques sont des fibres ; cela dit, toutes les fibres ne possèdent pas les propriétés des prébiotiques (1, 2).

Au sein de l’intestin, on retrouve une forme de microbiote, assimilé à une flore intestinale saine, composée de micro-organismes et agents pathogènes bénéfiques pour l’organisme (tels que les lactobacilles et les bifidobactéries). En réalité, c’est lorsque l’équilibre de ce microbiote est perturbé au sein de la flore intestinale, que les défenses immunitaires sont affaiblies, avec un risque de maladie accru. Ainsi, les prébiotiques sont essentiels pour nourrir les “bonnes” bactéries, et bloquer le développement de bactéries nocives pour l’organisme (1).

Quels sont les différents suppléments de prébiotiques ?

Les suppléments de prébiotiques se présentent sous différents formats, textures ou contenances. Le plus généralement, vous les retrouverez en capsules ou sous forme de poudre. De plus, les prébiotiques existent en formulation unique et concentrée, ou combinés à des prébiotiques ou autres nutriments. C’est leur aspect indigeste qui explique qu’ils intègrent sont souvent des complexes de vitamines, ou formulations riches en probiotiques. A suivre, retrouvez un descriptif des différents formats de prébiotiques sur le marché :

  • Formulation de prébiotiques purs et concentrés : généralement disponibles en gélules, ou sous forme de poudre. Leur composition intègre le plus souvent de l’inuline, des fructo-oligosaccharides (FOS), ou bêta-glucanes. Leur objectif est de servir de substrat pour les bactéries bénéfiques dans le côlon (12).
  • Les complexes de symbiotiques : il s’agit d’une combinaison de prébiotiques associés à des micro-organismes vivants bénéfiques pour le corps – les probiotiques. Le plus souvent commercialisés sous forme de capsules à avaler, ces complexes ont pour but de délivrer de “bonnes” bactéries, qui vont proliférer au sein du gros intestin, et se nourrir de prébiotiques afin de mieux développer les micro-organismes bénéfiques (13).
Dr Agnieszka MikaKinésithérapeute, et chercheuse en prébiotiques
“Un régime riche en prébiotiques augmenterait les bactéries bénéfiques tout en protégeant la flore intestinale des perturbations induites par le stress”.

Quels sont les aliments à  teneur élevée en prébiotiques ?

Les prébiotiques sont naturellement présents dans de multiples aliments, majoritairement d’origine végétale. Entre autres, le miel comme le lait sont les principales sources de prébiotiques d’origine animale.

Les fructo-oligosaccharides (FOS) se retrouvent dans les oignons, les chicorées, le miel, ainsi que les asperges, artichauts et bananes. Enfin, l’avoine est source de bêta-glucanes, tandis que le soja fournit des oligosaccharides (3, 5).

Quelle est la différence entre prébiotiques et probiotiques ?

Les prébiotiques, au même titre que les probiotiques, jouent un rôle clé pour maintenir l’équilibre de la flore intestinale. De manière générale, ils possèdent une action bénéfique sur la santé, si ingérés selon les doses recommandées.

Cependant, notez qu’il est ici question de deux substances aux rôles, et propriétés bien distinctes. De manière simplifiée, disons qu’ils sont étroitement liés car l’un (probiotiques) se nourrit de l’autre (prébiotiques), afin de stimuler la prolifération des bactéries bénéfiques à l’organisme. Une couche de bactéries auxquelles ont fait référence sous le terme générique de flore intestinale (1, 2).

Les prébiotiques contribuent au maintien de la santé des os et des dents, en améliorant notre absorption du calcium et magnésium. (Source : Guillem: 52549287/ 123rf.com)

Que sont les prébiotiques, quelles sont leurs propriétés ?

Le type de prébiotiques les plus consommés est définitivement les fructooligosaccharides (FOS), ansi que l’inuline, le lactulose et enfin, les bêta-glucanes. D’autres prébiotiques se distinguent également, bien que moins courants ; à savoir les GOS (galacto-oligosaccharides), mais aussi les oligosaccharides de soja et les xylooligosaccharides.

Cela étant dit, quel que soit le type de prébiotiques, voici les critères et propriétés que doivent remplir tous les prébiotiques “dignes de ce nom” (3, 4) :

  • Résister à l’acidité de l’estomac.
  • Être indigeste. C’est-à-dire, ni digéré par les enzymes digestives, ni absorbé dans l’intestin grêle.
  • Subir la fermentation des bactéries bénéfiques présentes dans le côlon.
  • Booster la croissance de bactéries bénéfiques au sein de la flore intestinale.
  • Participer au confort intestinal, et bien-être général.

Quels sont les bienfaits des prébiotiques ?

Maintenant que vous avez intégré le lien étroit entre les prébiotiques, la flore intestinale et le côlon, précisons que les propriétés et bienfaits des prébiotiques vont bien au-delà. En effet, ils possèdent un impact des plus positifs sur les diverses fonctions de l’organisme, en dehors du système digestif. Consommés de manière responsable et maîtrisée, les prébiotiques sont riches en bienfaits tels que :

Propriétés des prébiotiques pour le système digestif

  • Substrat des probiotiques. Les prébiotiques définissent des bactéries et levures bénéfiques pour l’intestin. Une fois qu’ils atteignent leur zone d’action dans le côlon, les micro-organismes bénéfiques (probiotiques) enclenchent un processus de fermentation d’acides gras à chaîne courte, gaz et métabolites (3).
  • Amélioration de la flore intestinale. La fermentation des prébiotiques stimule la croissance des “bonnes” bactéries, tout en freinant le développement des micro-organismes pathogènes ( bactéries nuisibles) (5).
  • Maintien de la structure de la muqueuse intestinale. Les prébiotiques se démarquent pour leur fonction de barrière contre les agents pathogènes. Les colonocytes (muqueuses) se servent des acides gras à chaîne courte issus de la fermentation comme combustible (5).
  • Régulation de la fonction intestinale, et prévention des inconvénients de la constipation (11).
  • Amélioration de la flore intestinale et sensations de satiété. Des bienfaits plébiscités par toutes les personnes qui souffrent d’obésité (8, 9).

Bienfaits des prébiotiques pour le métabolisme

  • Régulation et diminution des taux de cholestérol dans le sang. Il s’agit de bienfaits offerts par les fructo-oligosaccharides (FOS), ainsi que l’inuline (6).
  • Santé des os et dents. En effet, les prébiotiques facilitent l’absorption du calcium et magnésium (3, 5, 7).
  • Régulation des taux de glycémie. Des bienfaits particulièrement plébiscités par les personnes diabétiques, ou présentant un risque de diabète (8, 9).
  • Renforcement du système immunitaire. Les prébiotiques permettent de conserver une muqueuse intestinale saine. Des bénéfices indirectement obtenus grâce à la stimulation du développement des probiotiques (5).
  • Les fructo-oligosaccharides (FOS) diminuent le risque de transformation des pathogènes en agents carcinogènes. Soit une contribution directe à la réduction du risque de cancer du colon (3, 5, 10).

Critères d’achat

C’est décidé, vous souhaitez ajouter les suppléments de prébiotiques à votre quotidien, afin de booster vos apports, et bénéficier de ses multiples bienfaits ? Alors, il est indispensable de procéder à une sélection avisée, en décryptant chaque version de supplément selon les critères d’achat suivants :

La majorité des prébiotiques sont des suppléments d’origine naturelle, présentés sous forme de poudre, et adaptés aux végétariens et végans. (Source : Kachmar: 114134431/ 123rf.com)

Format de présentation

Les prébiotiques se distinguent par deux principaux formats de présentation. A savoir, sous forme de poudre ou en gélules. La plupart du temps consommés sous forme de poudre, ils sont simples à diluer dans une boisson, ou à intégrer à une préparation culinaire. Le dosage recommandé se situe alors entre 5 et 15 g par jour. Les capsules, cependant, se révèlent plus faciles à avaler, et transporter en cas de déplacement. Le tableau suivant dresse un récapitulatif complet sur les caractéristiques des différents formats de présentation des prébiotiques :

En poudre En gélules
Mode d’administration A dissoudre dans de l’eau, du lait, des boissons végétales, yaourt ou milk-shakes. Également à ajouter à des préparations culinaires telles que des crèmes, pâtes à pain ou crêpes, et autres appareils. A avaler avec de l’eau de préférence, afin de faciliter l’absorption et déglutition.
Dosage recommandé 5 à 15 g par jour. 3 à 5 portions par jour.
Saveur L’inuline sont les prébiotiques en poudre les plus vendus, au goût agréable, doux et légèrement sucré. Neutre.

Prébiotiques et probiotiques

Les complexes qui combinent les prébiotiques et probiotiques sont appelés “symbiotiques”, et le plus généralement commercialisés sous forme de gélules. L’inuline et les fructo-oligosaccharides (FOS) sont la plupart du temps associés aux bifidobactéries ; tandis que les bêta-glucanes ont pour fonction de booster la croissance des lactobacilles. Voici les combinaisons symbiotiques que vous retrouverez le plus fréquemment au sein des formulations des complexes :

  • Bifidobacterium lactis BB12 et Lactobacillus rhamnosus GG + inuline
  • Lactobacillus plantarum 299 + bêta-glucanes de fibres d’avoine
  • Lactobacillus plantarum + Lactobacillus paracasei + Pediococcus pentoseceus + inuline + bêta-glucanes

Les prébiotiques se présentent en divers formats – généralement sous forme de poudre, ou capsules
(Source : Marctran: 122865898/ 123rf.com)

Labels qualité

Un supplément de prébiotiques certifié par un label qualité est un gage de confiance, et sécurité. L’approbation du système HACCP (analyse des risques et maîtrise des points critiques), ainsi que de la norme ISO 9001 (Organisation internationale de normalisation) ou encore des bonnes pratiques de fabrication (BPF), vous offre les garanties suivantes :

  • Supplément sur, sans dangers pour la santé.
  • Formulation et quantités adéquates à l’étiquette produit.
  • Standards de processus de fabrication respectés.
  • Caractéristiques identiques sur tous les suppléments, en termes de goût, ingrédients et concentration des principes actifs.

Allergènes

Attention ! Les fructo-oligosaccharides (FOS) contiennent de l’orge et du seigle. Ils ne sont donc pas compatibles avec les apports alimentaires des cœliaques, ou intolérants au gluten.

En ce qui concerne les bêta-glucanes, ils sont le plus souvent issus de l’avoine – mais aussi des champignons, et autres céréales en fonction des compositions. Si l’avoine a été traitée au sein d’un laboratoire qui utilise du gluten, le compléments peut présenter des traces. Cependant, certains compléments de bêta-glucane sont certifiés sans gluten. Comme d’habitude, vérifiez les étiquettes nutritionnelles, si vous présentez des intolérances ou allergies.

Régime végan

Bonne nouvelle ! La majorité des prébiotiques sont d’origine végétale, et se présentent sous forme de poudre, adaptée au régime végétarien et végan. En ce qui concerne les gélules, certaines capsules sont conçues à partir de gélatine animale. Privilégiez donc les capsules à base d’hypromellose, ou hydroxypropylméthylcellulose – soit une gélatine végétale.

En Résumé

Les prébiotiques sont des substances indigestes, fermentées par les différentes bactéries et levures présentes dans le côlon. Les bactéries libérées suite au processus de fermentation vont booster le développer des micro-organismes bénéfiques à l’organisme ; tout en freinant le développement des agents pathogènes, sources de maladies.

Enfin, les bienfaits des prébiotiques sont bien plus larges que leurs propriétés bénéfiques à la santé intestinale. En effet, les prébiotiques facilitent l’absorption du calcium, régulent les taux de cholestérol et le contrôle de la glycémie. Retrouvez les prébiotiques au sein de différents aliments tels que les artichauts, chicorées ou l’avoine. Enfin, si vous souhaitez contrôler vos apports, les suppléments de prébiotiques représentent une excellente alternative. A retrouver dans des formulations concentrées en prébiotiques uniquement, ou intégrées dans les complexes de prébiotiques et probiotiques qui répondent au nom de “symbiotique”. Osez les prébiotiques, votre intestin vous dira merci !

Notre guide sur les prébiotiques vous a plu ? Alors, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire. Et merci de partager l’article avec vos amis sur les réseaux sociaux !

(Source de l’image principale : Yeulet: 31065503/ 123rf.com)

Références (15)

1. Olveira G, González Molero I. Actualización de probióticos, prebióticos y simbióticos en nutrición clínica. 2016.
Source

2. Ros E. Prebióticos y probióticos en la regulación del metabolismo de los lípidos. 2003.
Source

3. Corzo N et al. Prebióticos; concepto, propiedades y efectos beneficiosos. 2015.
Source

4. Davani-Davari D et al. Prebiotics: Definition, Types, Sources, Mechanisms, and Clinical Applications. 2019.
Source

5. Gimeno Creus E. Alimentos prebióticos y probióticos. 2004.
Source

6. Ooi L, Liong M. Cholesterol-Lowering Effects of Probiotics and Prebiotics: A Review of in Vivo and in Vitro Findings. 2010.
Source

7. McCabe L, Britton R, Parameswaran N. Prebiotic and Probiotic Regulation of Bone Health: Role of the Intestine and its Microbiome. 2015.
Source

8. Kellow N, Coughlan M, Reid C. Metabolic benefits of dietary prebiotics in human subjects: a systematic review of randomised controlled trials. 2014.
Source

9. Beserra B et al. A systematic review and meta-analysis of the prebiotics and synbiotics effects on glycaemia, insulin concentrations and lipid parameters in adult patients with overweight or obesity. 2015.
Source

10. Liong M. Roles of Probiotics and Prebiotics in Colon Cancer Prevention: Postulated Mechanisms and In-vivo Evidence. 2008.
Source

11. Naseer M, Poola S, Uraz S, Tahan V. Therapeutic Effects of Prebiotics in Constipation: A Review. 2020.
Source

12. Russo P et al. Beta-Glucans Improve Growth, Viability and Colonization of Probiotic Microorganisms. 2012.
Source

13. Suarez J. Microbiota autóctona, probióticos y prebióticos. 2015.
Source

14. Marteau P, Seksik P. Tolerance of Probiotics and Prebiotics. 2004.
Source

15. Azpiroz F et al. Effect of Chicory-derived Inulin on Abdominal Sensations and Bowel Motor Function. 2017.
Source

Pourquoi tu peux me faire confiance?

Article scientifique
Olveira G, González Molero I. Actualización de probióticos, prebióticos y simbióticos en nutrición clínica. 2016.
Aller à la source
Article scientifique
Ros E. Prebióticos y probióticos en la regulación del metabolismo de los lípidos. 2003.
Aller à la source
Article scientifique
Corzo N et al. Prebióticos; concepto, propiedades y efectos beneficiosos. 2015.
Aller à la source
Article scientifique
Davani-Davari D et al. Prebiotics: Definition, Types, Sources, Mechanisms, and Clinical Applications. 2019.
Aller à la source
Article scientifique
Gimeno Creus E. Alimentos prebióticos y probióticos. 2004.
Aller à la source
Article scientifique
Ooi L, Liong M. Cholesterol-Lowering Effects of Probiotics and Prebiotics: A Review of in Vivo and in Vitro Findings. 2010.
Aller à la source
Article scientifique
McCabe L, Britton R, Parameswaran N. Prebiotic and Probiotic Regulation of Bone Health: Role of the Intestine and its Microbiome. 2015.
Aller à la source
Revue systématique
Kellow N, Coughlan M, Reid C. Metabolic benefits of dietary prebiotics in human subjects: a systematic review of randomised controlled trials. 2014.
Aller à la source
Revue systématique - Méta-analyse
Beserra B et al. A systematic review and meta-analysis of the prebiotics and synbiotics effects on glycaemia, insulin concentrations and lipid parameters in adult patients with overweight or obesity. 2015.
Aller à la source
Article scientifique
Liong M. Roles of Probiotics and Prebiotics in Colon Cancer Prevention: Postulated Mechanisms and In-vivo Evidence. 2008.
Aller à la source
Article scientifique
Naseer M, Poola S, Uraz S, Tahan V. Therapeutic Effects of Prebiotics in Constipation: A Review. 2020.
Aller à la source
Article scientifique
Russo P et al. Beta-Glucans Improve Growth, Viability and Colonization of Probiotic Microorganisms. 2012.
Aller à la source
Article scientifique
Suarez J. Microbiota autóctona, probióticos y prebióticos. 2015.
Aller à la source
Article scientifique
Marteau P, Seksik P. Tolerance of Probiotics and Prebiotics. 2004.
Aller à la source
Article scientifique
Azpiroz F et al. Effect of Chicory-derived Inulin on Abdominal Sensations and Bowel Motor Function. 2017.
Aller à la source
Revues